Par hasard sur le net

De la quasi impossibilité de mesurer le retour sur investissement de la publicité

Voilà une recherche intéressante, intitulée "On the Near Impossibility of Measuring the Returns to Advertising"

 

C'est très mathématique, et ça fait 44 pages, mais en résumé, les chercheurs se sont rendus compte que le "bruit" dans les chiffres est tellement important qu'il est impossible de faire un lien entre investissement dans la pub et augmentation des profits.

A lire ici : http://justinmrao.com/lewis_rao_nearimpossibility.pdf

La position des créateurs de WhatsApp face à la pub

Lecture très intéressante sur le blog des créateurs de WhatsApp (qui a été racheté par facebook pour 17 milliards de dollars) 

Chez WhatsApp, nos ingénieurs passent l’intégralité de leur temps à résoudre des bogues, à ajouter des fonctionnalités et à peaufiner tous les détails afin de fournir un système de messagerie fiable à n’importe quel téléphone dans le monde entier. C’est notre produit et notre passion. Vos données n’entrent même pas en ligne de compte. Elles ne nous intéressent pas.

 

Quand on nous demande pourquoi nous facturons les utilisateurs de WhatsApp, nous répondons : « Avez-vous une autre solution ? »

On se demande comment cela va coller avec le business model de facebook. Franchement?

Big Dog n'a qu'à bien se tenir

Après les robots réels marcheurs de tout type, voici différentes simulations de marche virtuelle, avec et sans contraintes biomécaniques, avec différents degrés de réussite.

Ce qui est extrèment intéressant, c'est que c'est une simulation, et qu'elle est réalisée sans input d'un animateur, sans doute de manière itérative, comme la théorie de l'évolution le défini : on ne garde que les bêtes qui marchent sans tomber et on optimise à chaque étape juqu'à ce que ça marche.

Il faut entre 200 et 1000 générations pour que le modèle ateigne son but de marche stable, à une vitesse déterminée.

"We present a muscle-based control method for simulated bipeds in which both the muscle routing and control parameters are optimized. This yields a generic locomotion control method that supports a variety of bipedal creatures. All actuation forces are the result of 3D simulated muscles, and a model of neural delay is included for all feedback paths. As a result, our controllers generate torque patterns that incorporate biomechanical constraints. The synthesized controllers find different gaits based on target speed, can cope with uneven terrain and external perturbations, and can steer to target directions."

On peut lire la recherche ici : http://www.cs.ubc.ca/~van/papers/2013-TOG-MuscleBasedBipeds/2013-TOG-MuscleBasedBipeds.pdf

Rentrer dans les rangs

If you place 32 metronomes on a static object and set them rocking out of phase with one another, they will remain that way indefinitely. Place them on a moveable surface, however, and something very interesting (and very mesmerizing) happens.

The metronomes in this video fall into the latter camp. Energy from the motion of one ticking metronome can affect the motion of every metronome around it, while the motion of every other metronome affects the motion of our original metronome right back. All this inter-metranome "communication" is facilitated by the board, which serves as an energetic intermediary between all the metronomes that rest upon its surface. The metronomes in this video (which are really just pendulums, or, if you want to get really technical, oscillators) are said to be "coupled."

Robots faiseurs de pâtes et Real Humans

Je voulais parler d'une série qui passe pour l'instant sur arte, Real Humans, qui parle d'un monde où les robots sont devenus monnaie courante et dont l'existence pose une série de problèmes éthiques (un article sur Slate ici : http://www.slate.fr/life/70345/real-humans-risque-rupture-loi-robotique) .

Puis aujourd'hui je tombe sur ceci : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ukNkCnNJuR8

Un restaurateur chinois a inventé un robot faiseur de pates. Son achat est remboursé endéans les trois mois de salaires que couterait un humain faisant le même travail. Les restaurateurs trouvent qu'il travaille mieux qu'un chef humain, et les clients disent que "les pâtes sont aussi bonnes que si elles étaient faites par un humain".

Bien que le robot ressemble plus à un grand jouet fisher price, je me prends parfois à penser que les questions soulevées par la série vont peut être un jour nous péter à la gueule. En vrai.

Une voiture citadinne qui roule à l'air

Il est possible de faire rouler des véhicules à l'air comprimé, voyez la vidéo ci-dessous :

Il s'agit d'un projet assez génial, imaginé en France, développé en Inde par Tata (un gros constructeur là-bas).

Si on en croit les développeurs, le véhicule roulerait à max 80km/h, aurait une autonomie de 200 km, et une recharge couterait 0.5 € pour 100km. Le véhicule couterait environ 7.000 euros.

 

via http://www.gizmocrazed.com/2012/08/this-tiny-car-runs-on-air/